Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Mercredi 18 Juill 2018
Flash Infos

Communiqué final du Conseil des Ministres du Mercredi 04 Juillet 2018

Logo

 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, Mercredi 04 Juillet 2018, à partir de 11 heures, au Palais de la Présidence de la République, sous la très haute direction de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat.

A l’ouverture de la séance, le Conseil des Ministres a rendu un vibrant hommage à Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, pour sa participation active à la 31e Session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) qui s’est tenue le lundi 02 juillet 2018, à Nouakchott en Mauritanie et dont le thème portait sur : « Gagner la lutte contre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l’Afrique ».

En marge de ces assises, le Chef de l’Etat, en sa qualité de Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), a présidé une réunion de concertation avec ses pairs Denis SASSOU NGUESSO de la République du Congo, OBIANG NGUEMA MBASOGO de la République de Guinée Equatoriale, Idriss DEBY ITNO de la République du Tchad et les Chefs de Délégation de la République d’Angola, de la République du Burundi, de la République du Cameroun, de la République Centrafricaine, de la République du Rwanda, de la République Démocratique du Congo, de la République de Sao Tomé et Principe.

Cette rencontre qui s’inscrivait dans le cadre de leurs consultations régulières, a permis d’examiner des questions d’intérêt commun, notamment celles relatives au développement, à la sécurité, à la paix, à l’intégration régionale, aux migrations, ainsi qu’à la situation spécifique de la République Démocratique du Congo (RDC) et de la République Centrafricaine.

Au terme de cette Réunion, le Chef de l’Etat a confirmé à ses pairs et aux délégations présentes, la tenue à Lomé, au Togo, du Sommet conjoint CEDEAO-CEEAC, le 30 juillet 2018, précédé d’une réunion ministérielle, dont les thématiques porteront sur la paix, la sécurité, la radicalisation et l’extrémisme violent.

Par ailleurs, le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, a instruit l’ensemble des membres du Gouvernement à mener une campagne de communication beaucoup plus large, plus explicative auprès de nos compatriotes, aux fins d’expliquer l’impérieuse nécessité des mesures prises par le Gouvernement au cours des derniers Conseils des Ministres ainsi que leur mise en oeuvre.

Ces mesures, faut-il le rappeler, visent l’assainissement de nos finances publiques, la redynamisation de notre économie, la réduction de la masse salariale et surtout l’amélioration des conditions de vie des gabonaises et gabonais.

Dans le cadre de l’application stricte des mesures de restriction budgétaire et à la suite de la Présidence de la République, la Primature a annoncé en Conseil la réduction significative de plus de la moitié, soit 50,63 % des personnels en situation de solde fonctionnelle. Cette mesure prend effet immédiatement.

Sur un tout autre plan, le Conseil des Ministres, prenant acte des multiples sollicitations et appels du Président Faustin Archange TOUADERA, du peuple Centrafricain, ainsi que du Secrétaire Général des Nations Unies, a marqué son accord pour le maintien des troupes gabonaises au sein de la MINUSCA à Bangui, au titre de la solidarité africaine et l’excellence des relations d’amitié et de fraternité avec le peuple centrafricain.

Le Gouvernement gabonais s’engage par ailleurs, à participer à la réorganisation de l’Armée Centrafricaine en matière de formation en accueillant des officiers de ladite armée dans les écoles militaires gabonaises, notamment l’Ecole d’Etat-Major, l’Ecole d’Application de Service de Santé Militaire de Libreville et des Ecoles d’officiers d’Owendo et de Mandilou.

Enfin, le Conseil s’est félicité de l’élection de deux (2) de nos Compatriotes : César Apollinaire ONDO MVE, et Kevin Ferdinand NDJIMBA élus respectivement à la Présidence de la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage (CCJA) de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) à Abidjan en Côte d’Ivoire et à la Commission de l’Union Africaine (UA) sur le Droit International (CUADI). Ces deux succès sur le plan international sont à mettre au crédit de la diplomatie agissante menée par le Président de le République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA.

 

AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

 

MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS

Sur présentation du Ministre d’Etat, le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret modifiant et complétant certaines dispositions du décret n° 861/PR/MBCPFP du 28 octobre 2013 règlementant l’attribution et l’utilisation des véhicules administratifs.

Au sens du présent projet de texte, les dispositions de l’article 16 fixent désormais le coût d’achat unitaire maximum des véhicules administratifs à trente millions (30 000 000) de francs CFA.

La puissance fiscale maximale desdits véhicules est fixée à 13 chevaux.

 

MINISTERE DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES

 

Le Ministre a soumis au Conseil des Ministres qui l’a adopté le projet de décret portant abrogation du décret n° 349/PR/MFPRAMCJI du 07 juin 2016 fixant le nombre et portant nomination des Chargés de Mission Politiques du Président de la République.

A ce titre, la fonction de Chargé de Mission Politique du Président de la République est supprimée.

 

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE LA MODERNISATION DU SERVICE PUBLIC, CHARGE DE LA REFORME DE L’ETAT

Sur présentation du Ministre, le Conseil a entériné le projet de décret portant réorganisation des Services du Premier Ministre.

Pour l’accomplissement de ses missions, le Premier Ministre dispose désormais d’un Cabinet de 117 membres contre 237 précédemment, soit un niveau de réduction de 50,63 % des effectifs en solde fonctionnelle. Les fonctions de Directeur de Cabinet Adjoint 2 et 3 du Premier Ministre, celle de Secrétaire Général Adjoint 2 et 3 ainsi que celle de Conseiller Adjoint à la Primature sont supprimées.

En ce qui concerne le Secrétariat Général du Gouvernement, les effectifs sont ramenés de 94 à 45 personnels en solde fonctionnelle, soit une diminution d’un peu plus de 52 %.

Les fonctions de Secrétaire Général Adjoint 2 et 3 sont supprimées.

Consulter l'intégralité du communiqué final : Lire

Publié le : 05 / 07 / 2018

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion