Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Mercredi 18 Oct 2017
Flash Infos

COMMÉMORATION DE LA 32ème JOURNÉE MONDIALE DE L’HABITAT - Thème : « Politique du logement : les maisons abordables »

Logo

Mesdames et Messieurs,

Chers Compatriotes,

Au moment où la communauté internationale commémore ce lundi 02 octobre 2017,  la 32ème Journée Mondiale de l’Habitat sous le thème « Politique du logement : les maisons abordables », permettez-moi, en ma qualité de Ministre en charge de l’Habitat de vous présenter  au nom du Gouvernement de la République Gabonaise, l’allocution circonstancielle y relative. 

En effet, créée en 1985 par l’Assemblée Générale des Nations Unies à travers la résolution 40/202 et instituée dans notre pays par le décret n°771/PR/MHUL du 24 juin 1988, la Journée Mondiale de l’Habitat est célébrée chaque premier lundi du mois d’octobre. 

Cette journée vise à réfléchir sur l’état de nos villes et sur le droit fondamental de tous à un refuge adéquat. Elle est également destinée à rappeler aux yeux du monde notre responsabilité collective et individuelle dans l’avenir de nos cités. 

Le thème choisi cette année « Politique du logement : les maisons abordables », nous interpelle à plus d’un titre car il a trait à la problématique du logement social. 

Mesdames et Messieurs, 

Comme nous le savons tous, la question du logement est au centre des préoccupations du Gouvernement. 

Ainsi, Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a fait du logement son cheval de bataille et instruit          le Gouvernement, dirigé par Monsieur le Premier Ministre, Emmanuel ISSOZE NGONDET de tout mettre en œuvre pour atteindre l’objectif stratégique n°20 du Plan Stratégique Gabon Emergent « garantir l’accès à un logement décent pour tous ». 

Cet objectif consacré au secteur Habitat recommande le « Développement d’un cadre de vie sain et sécurisé par la promotion d’un habitat accessible au plus grand nombre de Gabonais et répondant à leurs besoins, dans la perspective du développement durable».

Les  programmes lancés en 2009 pour soutenir l’effort de production de logements ont connu des fortunes diverses. 

La non finalisation de plusieurs chantiers comme  le programme de 3808 logements porté par  la Société Nationale Immobilière (SNI) et les  projets de la Société Nationale du Logement Social (SNLS) à Bikélé et à Angondjé pour près de 2049 logements et 650 parcelles viabilisées n’ont pas permis d’atteindre les objectifs assignés. 

Nous pouvons néanmoins constater  l’aboutissement de quelques chantiers à l’exemple des 2000 logements du lotissement Alhambra produits au nord de Libreville, dans la commune d’Akanda. 

Il est bien vrai que la situation économique du moment ne facilite pas la mise en œuvre de ces différents programmes mais je puis vous assurer que nous travaillons d’arrache-pied pour trouver des sources de financements innovants grâce au partenariat public privé tel que recommandé par le Plan de Relance de l’Economie (PRE)

Aussi, le Gouvernement s’attèle t-il à poursuivre sa politique de production de parcelles et de construction de logements à travers :

  • la finalisation prochaine des logements inachevés de la SNI et de la SNLS ;
  • l’identification des réserves foncières au profit de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national pour la production de parcelles ;
  • la relance des activités de la base DAACO pour la production de matériaux de construction locaux et écologiques. 

Toutes ces mesures visent à relancer l’activité du secteur BTP dans notre pays afin de produire des logements à grande échelle,  favoriser l’auto-construction pour enfin créer de l’emploi et réduire significativement le déficit de logements estimé à près de 200 000 unités. 

Nous avons bon espoir que le règlement de la dette intérieure décidée lors du dernier séminaire gouvernemental d’Akanda au début du mois de septembre va relancer les PME gabonaises et permettre à ces dernières de participer activement à la construction de logements, à la résorption du chômage chez les jeunes et à relancer notre économie. 

Par ailleurs, le  Gouvernement vise les objectifs ci-après :

  • promouvoir les technologies innovantes et les meilleures pratiques internationales en matière de construction de logements ;
  • favoriser les échanges et la concertation entre les investisseurs, les bailleurs de fonds et les promoteurs immobiliers pour le financement du logement ;
  • mettre à contribution les experts, les universitaires et les chercheurs pour la promotion du secteur de l’Habitat. 

Mesdames et Messieurs, 

Comme le rappelle, l’Organisation des Nations Unies, le droit à un logement décent est un droit fondamental pour tout être humain. 

Pour satisfaire ce besoin universel et fondamental, l’administration de l’Habitat doit être reformée en profondeur. 

Ainsi, au niveau du cadrage normatif et de l’orientation stratégique,  un partenariat sera signé dans les tous prochains jours avec le Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains (ONU-Habitat) pour l’élaboration d’un Code de l’Urbanisme et de la Construction d’une part et, d’une politique nationale inclusive du logement et du développement urbain durable, d’autre part. 

Ce partenariat vise à mettre en œuvre le Nouvel Agenda Urbain adopté à Quito, en Equateur en octobre 2016 dans le cadre de la tenue de la 3ème  conférence vicennale des Chefs d’Etat et de Gouvernement sur le logement et le développement urbain durable dite Habitat III, après Habitat I et Habitat II tenues respectivement à Vancouver, au Canada en 1976 et à Istanbul, en Turquie en 1996. 

Au-delà de cette orientation stratégique et règlementaire, le Gouvernement pense également à encadrer les filières du logement locatif et de la promotion immobilière afin de réduire les coûts des loyers et faciliter l’accès de tous à un toit décent. 

Mesdames et Messieurs,

Chers Compatriotes,  

 

Pour terminer mon propos, je souhaite vous interpeller sur les cas d’incivisme des populations qui freinent inlassablement les projets de l’Etat. 

L’occupation anarchique des terrains et des logements inachevés sont des actes qui n’honorent pas leurs auteurs et favorisent l’isolement des plus nécessiteux en privant les couches défavorisées de l’accès au logement. 

La réussite de nos projets demande donc l’implication de toutes les forces vives de la nation afin de mettre en place une politique publique de l’Habitat favorable à la production des maisons abordables.

Bonne fête de l’Habitat à toutes et à tous.  Je vous remercie. 

Publié le : 02 / 10 / 2017

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion