Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Mercredi 18 Oct 2017
Flash Infos

L’offensive d’Ali Bongo Ondimba pour la sauvegarde de l’Accord de Paris et la réussite de la COP23

Logo

Le lancement du Pacte Mondial pour l’Environnement initié par le chef de l’Etat français a été l’occasion pour le numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba, de réaffirmer son leadership et sa détermination à œuvrer en faveur d’un rassemblement de toutes les parties autour de l’Accord de Paris, aujourd’hui fragilisé par la prise de position de certains Etats.

New York, le 19 septembre 2017 – Invité par son homologue français à prononcer un discours à l’occasion du lancement du Pacte Mondial pour l’Environnement organisé en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a donné le ton d’une diplomatie offensive, résolument tournée vers la réussite de l’Accord de Paris, premier accord universel sur le climat issu des négociations de la COP 21.

A l’occasion de cette tribune offerte par Emmanuel Macron, Ali Bongo Ondimba a exhorté au rassemblement et à la mobilisation autour de cet accord historique que le Gabon a entériné le 2 novembre 2016, figurant ainsi parmi les premiers pays africains à l’avoir ratifié. Sa mise en œuvre est aujourd’hui menacée par la réticence de certaines parties influentes.

« De grandes avancées ont été obtenues ces dernières années pour la préservation de l’environnement. Il nous faut aller plus loin. Car les intérêts nationaux, les différences de niveau de développement empêchent souvent ces outils de déployer leur efficacité … En rejoignant le Groupe des Amis du Pacte Mondial pour l’Environnement, j’en appelle donc au changement de paradigmes et pour plus de coopération, de gestion et de solidarité car c’est ensemble que nous sauverons ou détruirons le Bien commun », a soutenu Ali Bongo Ondimba.

Le lancement du Pacte Mondial pour l’Environnement a permis au numéro un gabonais, à son homologue français et aux autres participants d’aborder des questions essentielles quant à l’application effective de l’Accord de Paris, et ce en prélude à la COP23, organisée du 6 au 17 novembre à Bonn, en République fédérale d’Allemagne. Ce texte qui est destiné à devenir un traité international contraignant intègre un ensemble d’objectifs et de principes de développement durable dont le droit de vivre dans un environnement écologique sain.

Leadership gabonais pour la préservation de l’Accord de Paris

Lundi, le chef de l’Etat, par ailleurs coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) - instance de plus haut niveau de l’Union africaine (UA) sur les questions de changement climatique - avait réuni le bureau du CAHOSCC pour lui présenter une feuille de route cadrant avec l’esprit de la COP21. Ali Bongo Ondimba avait également rappelé sa détermination à rallier l’ensemble du continent africain à la lutte contre le réchauffement climatique et invité ses pairs à participer à la Conférence internationale sur l’Afrique et l’Accord de Paris qui se tiendra à Libreville, le 20 octobre, en prélude à la COP 23.

Une initiative porteuse d’espoir pour le maintien de l’Accord de Paris et qui rappelle la mobilisation gabonaise en faveur de la COP21. Engagé sur impulsion du président Ali Bongo Ondimba dans une politique de développement durable exemplaire pour lutter contre le changement climatique, le Gabon avait donné l’exemple et ouvert la voie au succès de la COP21 en devenant, le 1er avril 2015, le premier pays à soumettre son Plan d’Action Climat destiné à réduire de 50% ses émissions de gaz à effet de serre.

FIN

Publié le : 20 / 09 / 2017

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion