Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Mercredi 16 Août 2017
Flash Infos

Dialogue Politique:1329 structures inscrites pour la phase citoyenne

Logo

Démarrées le 18 mars, les inscriptions ouvertes aux organisations de la société civile gabonaise souhaitant prendre part au dialogue politique annoncé pour le 28 mars prochain sont closes depuis hier. Le comité interministériel de préparation de ces assises et le bureau du comité ad hoc revendiquent l’enregistrement de 1329 inscrits pour la première phase du dialogue politique. Il s’agit, des personnalités politiques non partie prenante à la phase politique, des organisations patronales, des organisations non gouvernementales, des associations, des collectifs, des organisations des jeunes, des femmes, des organisations des notables et de la diaspora.

Selon les organisateurs, 160 organisations se sont inscrites pour le panel «Réforme des institutions et consolidation de l’Etat de droit démocratique» ; pour le panel «Réformes électorales», ce sont 350 associations et groupes qui se sont inscrits, quand 350 ont marqué leur intérêt pour le panel sur la «modernisation de la vie publique». Le panel sur la «consolidation de la paix et de la cohésion nationale» a, quant à lui, intéressé 415 groupes. A cela s'ajoutent les 54 inscriptions en Ligne.

Le bureau du Comité ad hoc paritaire du Dialogue Politique s’est retrouvé hier dans les locaux du Secrétariat Général du Gouvernement, organe en charge d’assurer le secrétariat technique du Dialogue Politique.

 La réunion de mise au point était présidée par le Ministre d’Etat, ministre de l’Eau et de l’Energie, Guy Bertrand Mapangou en lieu et place du président du comité d’organisation du Dialogue Politique, Emmanuel Issoze Ngondet et les représentants des partis politiques de la Majorité et de l’Opposition dont Faustin Boukoubi, Pierre Claver Maganga Moussavou et une équipe de la coordination du secrétariat technique du dialogue politique conduite par Sylvestre Zue Ndoutoumou, Secrétaire général adjoint 3 du Gouvernement. Son ordre du jour était essentiellement consacré à la validation de la liste définitive.

Le Dialogue Politique qui s’ouvre le 28 mars prochain entend débattre sur  plusieurs thématiques notamment la question des réformes institutionnelles, de la consolidation de l’Etat de droit démocratique, des réformes électorales, de la modernisation de la vie publique et celle liée à la consolidation de la paix et de la cohésion nationale.

Des thématiques qui seront discutées dans la phase citoyenne et dont les résolutions seront portées sur la table de la phase politique. Le Dialogue Politique a pour but de consolider les valeurs démocratiques et républicaines de paix, d’unité nationale et de respect de la dignité humaine. A cet effet, il vise l’apaisement des tensions socio-politiques, la régénération des conditions du vivre-ensemble, le renforcement de l’Etat de droit démocratique, la relance du développement économique, social, culturel et environnemental, l’enracinement d’une gouvernance saine et efficace.    

Modifié : 28 / 03 / 2017

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion