Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Mardi 25 Juill 2017
Flash Infos

Comité ad hoc chargé de préparer le dialogue politique: Emmanuel Issoze Ngondet présente le bureau

Logo

Composé pour l’essentiel des membres de l’opposition et de la majorité, ce bureau dont le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet et le Secrétaire général du Gouvernement, Ali Akbar Onanga Y’obegue sont respectivement président et rapporteur général devra sous peu, avec l’ensemble des personnalités présente cet après-midi lors de cette première rencontre, présenter le format et le cadre du dialogue politique prôné par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

 

Le comité ad hoc paritaire chargé de préparer le dialogue national inclusif et sans tabou prôné par le Président de la république, Ali Bongo Ondimba s’est réuni cet après-midi à l’hôtel Radisson de Libreville. La rencontre qui a vu la participation des acteurs politiques de l’opposition et de la majorité s’est soldé d’une part par le rappel des principaux points ayant conduits à cette grande rencontre nationale et d’autre part par la lecture du bureau du comité ad hoc en charge de préparer ce dialogue dont la durée des assises se situe entre deux semaines au moins et un mois au plus.

Le bureau se compose de la manière suivante. Président, Emmanuel Issose Ngondet, vice-présidents majorité ; Faustin Boukoubi et Jean Boniface Assélé Dabany ; vice-présidents opposition René Ndémezo Obiang et Pierre Claver Maganga Moussavou ; Rapporteur général, Ali Akbar Onanga Y’Obegue qui sera accompagné par deux rapporteurs du côté de la majorité et de deux du côté de l’opposition.

Ainsi, avant de rendre public le bureau de ce comité ad hoc, le Chef du Gouvernement a tenu à rendre un vibrant hommage à l’ensemble des acteurs politiques ayant fait le déplacement à cette rencontre ‘’ votre présence est le témoignage de votre sagesse et du sens de votre responsabilité’’ a-t-il tenu à préciser. Pour Emmanuel Issosé Ngondet, le pays connait une situation politique tendue et il est important pour ses enfants de se réunir autour d’une table afin de ramener la quiétude dans la maison. La rencontre démarré ce jour pose dans bien des cas les jalons d’un retour de la paix.

Le comité ad hoc mis en place est chargé dans ces conditions d’élaborer les termes de référence du dialogue, le code de bonne conduite, le règlement intérieur et la sélection des thématiques à l’ordre du jour. La présence des membres du Gouvernement, précise le Premier ministre, est neutre. Elle rentre dans le cadre des comités interministériels.

Du 14 novembre au 22 décembre, dira Emmanuel Issosé Ngondet, plusieurs rencontres avaient été initiées avec les acteurs politiques aussi bien de l’opposition que de la majorité. De ces discussions, avec le Chef du Gouvernement, les acteurs politiques avaient posés des préalables notamment le format du dialogue, les thèmes à aborder (la résolution des problèmes sociaux, la libération des prisonniers arrêtés lors des évènements post électoraux, l’indemnisation des victimes des violences électorales), le fonctionnement du système électoral, la réforme des institutions…

Sur plusieurs de ces problématiques, l’on peut noter que le gouvernement a déjà réfléchi sur un bon nombre d’entre elles. Pour ce qui est des conflits sociaux, Emmanuel Issosé affirme que les revendications font partis des négociations sectorielles et que l’équipe dont il a la charge marque bien sa détermination à résoudre l’ensemble des points inscrits dans les cahiers de charges en tenant compte de la situation économique du pays. En ce qui concerne les détenus, sur les 800 au départ, il en reste que deux et que la justice suit son cours et se prononcera au moment qu’elle voudra.

Né au lendemain des tensions qui ont émaillées le pays après les proclamations des élections présidentielles du 31 août dernier, le dialogue politique est vu par plusieurs gabonais comme une voie par laquelle le Gabon devra retrouver son unité nationale ‘’ nous devons montrer notre capacité de l’intérêt supérieur de la nation’’ a recommandé le Premier ministre qui voit en cette rencontre l’idée d’un consensus par lequel le pays connaisse des lendemains électoraux sans heurts.

 

Modifié : 16 / 02 / 2017

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion